Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 20/02/2019

Eclairer juste et bien, des actions concrètes de lutte contre la pollution lumineuse

A l’heure actuelle, 40 % du flux lumineux émis par l’éclairage public se dispersent directement vers le ciel.

Cette orientation inadaptée entraîne une pollution lumineuse, responsable notamment du voilement des étoiles, du déséquilibre des écosystèmes nocturnes et d’une hausse de la facture d’électricité communale.

Co-gestionnaire de la Réserve internationale du Pic du Midi et engagé à maintenir la biodiversité nocturne à travers le programme Adap’Ter, le Parc national des Pyrénées vous présente des exemples d'actions concrètes qu'il mène sur le territoire pour "éclairer juste et bien".

 

Eclairer juste et bien, par Laurent Nédélec - Parc national des Pyrénées

L’impact de la lumière sur la biodiversité

Phénomène lié notamment au développement d’un modèle urbanistique basé sur l’éclairage systématique des villes, villages et voies de communication, la lumière nocturne affecte de façon très sensible la biologie des animaux et des végétaux en modifiant l’alternance naturelle du jour et de la nuit au cours d’une journée.

Perturbation des comportements migratoires, des relations proies-prédateurs, de la physiologie, de la relation à l’habitat, du développement de végétaux... les conséquences sont très nombreuses. 30% des vertébrés et 60% des invertébrés étant des animaux nocturnes, le spectre des espèces concernées par une surexposition lumineuse est également très large : mammifères, oiseaux, amphibiens, et beaucoup moins « médiatisées » les plantes.

La zone cœur du Parc national des Pyrénées apparaît comme une zone refuge pour la biodiversité probablement en partie grâce à la qualité de son ciel nocturne très homogène formant ce qu’il convient d’appeler une trame sombre. En revanche, les fonds de vallées de la zone d’adhésion peuvent être le lieu d’une pollution lumineuse qui va entrainer une rupture dans cette trame sombre pour la faune et la flore.

Mené par le Parc national des Pyrénées et le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises, le programme Adap’Ter (Adaptation des Territoires) vise à maintenir et restaurer les trames écologiques que sont les trames bleues (liées à l’eau), vertes (forêt, prairies, …) et aussi sombres. La trame sombre est un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques qui sont faiblement impactées par la pollution lumineuse.

Toutes les composantes de l’écosystème sont étudiées y compris la nuit, pour mesurer à partir de quel seuil de pollution, la lumière artificielle des communes constitue un obstacle difficilement franchissable pour les espèces.

 

Retrouvez les actions du Parc national des Pyrénées pour lutter contre la pollution lumineuse