Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 08/05/2017
Faune
© JP. Crampe

En montagne, l'hiver est une période critique pour la faune sauvage, le froid, la neige, le manque de nourriture sont autant de difficultés à affronter. C’est d'autant plus vrai pour les jeunes bouquetins ibériques, nés au printemps dernier, qui affrontent ces conditions pour la première fois. Ainsi, même guidés par leur mère, même si leur pelage s’épaissit afin de les isoler du froid, ces nouveau-nés ne survivent pas tous jusqu'aux beaux jours. La sélection naturelle est ainsi faite.

Et pourtant, malgré un hiver en dents de scie, alternant importantes chutes de neige et périodes de chaleur inhabituelle, 100% des cabris entrés dans l’hiver ont survécu.

Ainsi, dix nouveaux bouquetins ibériques nés au Parc national des Pyrénées viennent renforcer la population de plus de quatre-vingt individus déjà en place. Leur bon état de forme est un indicateur très positif de l’adaptation des bouquetins réintroduits, au milieu nord pyrénéen.

Parrainez un bouquetin ibérique.

Une population est estimée viable lorsqu’elle atteint deux cent individus environ. Afin de compléter la population actuelle, un nouveau lâcher de bouquetins ibériques est prévu en 2017 au Parc national des Pyrénées. Si vous souhaitez participer activement à ce programme de réintroduction d’une espèce sauvage sur sa terre d’origine, devenez parrain / marraine d’un bouquetin ibérique en effectuant un don, même modeste, via la plateforme sécurisée du Parc national des Pyrénées

https://jepaieenligne.systempay.fr/PARC_NATIONAL_PYRENEES___DONS

 

Votre don ouvre droit à une importante réduction fiscale : 66% en réduction de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Par exemple, un don de 100,00 € vous revient en réalité à 34,00 € et vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 €.

En tant que parrain, vous serez invité personnellement au lâcher de votre filleul.

 

Les partenaires financiers du programme de réintroduction des Bouquetins ibériques au Parc national des Pyrénées : L’Europe, l’Etat, la Région Occitanie, EDF, GMF, le Parc animalier d’Argelès-Gazost, Fondation Le Pal Nature, le Département des Hautes-Pyrénées.