Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 28/11/2017
Paysages
© Association Moraine

Depuis 2001, accompagné financièrement par le Parc national des Pyrénées, la région Midi-Pyrénées et les départements des Hautes-Pyrénées et de Haute-Garonne, l’Association Moraine suit l’évolution de neuf glaciers des Pyrénées françaises. Las Néous, les Oulettes de Gaube, le Petit Vignemale, Ossoue, Gabiétous et Taillon : six d’entre eux sont situés en zone cœur du Parc national. « Les glaciers constituent un baromètre scientifique du réchauffement climatique » note Pierre René, glaciologue de l’association Moraine.

 

Octobre 2017 : Pierre René poursuit la mesure de l’évolution physique du glacier d’Ossoue. Années après années, longueur, surface et volume sont notifiés du printemps à l’automne.

Et 2017 est particulièrement défavorable pour ce glacier du versant est du Vignemale avec une fonte de 2,60m (fonte moyenne : 1,60m).

C’est ainsi qu’en cet automne 2017, le glacier d’Ossoue révèle au monde un trésor patrimonial jusque-là bien enfoui : une porte peinte au minium rouge d’une des grottes creusées au col de Cerbillona par le comte Russell entre 1881 et 1893.

La valeur historique de cette découverte ne peut occulter la diminution progressive et inexorable de l’un des 25 glaciers pyrénéens.

« En seize ans, le bilan annuel du glacier d’Ossoue n’a été qu’une seule fois légèrement excédentaire. Cette masse de glace n’est pas en équilibre avec les conditions climatiques et est voué à disparaitre à l’horizon 2050 » conclut le glaciologue.

Et la fonte s’accélère comme en témoigne ces données

- 1911, Longueur = 1,9km ; Surface = 95ha ; Épaisseur approximative = 130m

- 2007, Longueur = 1,37km ; Surface = 46ha ; Épaisseur approximative = 60m

- 2017, Longueur = 1,36km ; Surface = 35ha ; Épaisseur approximative = 45m

 

Pour visualer la fonte du glacier d'Ossoue entre 1911 et 2017: 

www.dithernet.com/vignemale [© DITHERNET]