Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 16/01/2017
© S. Doussine

Vendredi 13 janvier 2017, suite à l’invitation lancée par les gardes-moniteurs du Parc national, les inconditionnels curieux de la nature sont venus à la rencontre de l’équipe du Parc national en vallée d’Aspe.

Du Pic à dos blanc, à l’Atlas de la Biodiversité Communale en passant par le Bouquetin ibérique, cette présentation des suivis réalisés fut riche de sens et d’échanges.

 

La soirée en quelques mots…

Laurent Grandsimon, président du Parc national des Pyrénées, a introduit la soirée en soulignant l’investissement actif des gardes sur le terrain dans leur contribution à la préservation des richesses naturelles.

Jérémy Bauwin, garde spécialisé dans le baguage des oiseaux, a développé le suivi du Pic à dos blanc. Comment différencier le Pic à dos blanc du Pic épeiche ? Tous deux dotés d’un plumage noir et blanc, le Pic à dos blanc se distinguent entre autre, par l’absence de grosse tache blanche sur les ailes tandis que son chant du Pic à dos blanc s’apparente à un tambourinage. C’est une espèce endémique du massif pyrénéen.

Frédéric Chavagneux, garde investi sur la thématique de l’Atlas de la Biodiversité Communale, est revenu sur cette démarche permettant d’approfondir les connaissances naturalistes sur un territoire communal donné. Durant trois années, un minutieux travail d’inventaire est mené par le Parc national, ses partenaires mais aussi la population. En découle un document inventoriant la biodiversité dans la commune mettant ces connaissances à la disposition de tous, notamment des élus qui possèdent ainsi un outil d’aide à la décision autour d’un projet de préservation en amont.

La soirée s’est poursuivie par une présentation de la réintroduction du Bouquetin ibérique animé par Alexandre Garnier, référent Bouquetin du Parc national. Depuis le premier lâcher dans les Pyrénées en 2014 à Cauterets, deux mâles prénommés Arfi et Rico, venus explorer le territoire à l’été 2016 et identifiés par leurs anneaux portés aux oreilles, ont fait l’évènement en vallée d’Aspe à l’été 2016. Sophia, service civique au parc national, a pris relaté « l’épopée »  sur les traces des deux bouquetins en illustrant son propos par d’éloquentes photographies de ces animaux majestueux.

Enthousiasmée par cette soirée, la vingtaine de personnes présentes, certaines ayant fait plus d’une heure de déplacement afin de rejoindre l’équipe du Parc national des Pyrénées en vallée d’Aspe, est repartie dans une nuit froide et enneigée, riche de savoirs et de belles aventures à raconter.