Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 05/08/2019
© Jean-Paul Crampe

 

Un cabri n’est  jamais loin de sa maman. Des liens très forts les unissent. Ils se distendront au fur et à mesure que les jeunes grandissent, notamment à l’arrivée d’un nouveau cabri l’année suivante.

Lui laissant la place de jouer avec les autres petits, une maman bouquetin veille sur sa progéniture et lui apprend à éviter d’éventuels dangers (Aigle royal, chutes de pierres…) . Elle lui apprend les subtilités de son habitat : passages escarpés, abris, meilleures pâtures… 

Les tétées constituent encore actuellement l’essentiel de l’alimentation du cabri mais progressivement, il introduit une autre alimentation faite de végétaux : herbe, graminées, rhododendrons…

Le sevrage interviendra à la fin de l’été. Il n’y aura alors plus que quelques tétées épisodiques.

Les femelles bouquetins se rassemblent en harde pour éduquer ensemble les petits. Un véritable esprit de solidarité se met en place en fonction des affinités de ces dames.

 

Vous observez un bouquetin? Signalez-le sur www.bouquetin-pyrenees.fr

Pour parrainer l’arrivée d’un bouquetin : www.bouquetin-pyrenees.fr/faire-un-don. Don déductible à 66 % de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.