Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 17/01/2023
Profitons de ces fleurs qui s’épanouissent en hiver…
Hellébore fétide © C. Rieucau - Parc national des Pyrénées
Hellébore fétide © C. Rieucau - Parc national des Pyrénées

De la famille des Renonculacées, le genre Helleborus comprend 4 espèces en France, toxiques comme la plupart des espèces de cette famille.

Sur le territoire du Parc national, deux d’entre elles sont observables :

 

Hellébore fétide (Helleborus foetidus) :

Hellébore fétide © C. Rieucau - Parc national des Pyrénées

 

D’une hauteur de 40 à 80 cm, elle est très présente au bord des chemins en montagne.

Sa forte odeur (voire désagréable d’où son nom… ) est caractéristique, ainsi que ses fleurs en cloche, regroupées sur une tige robuste vert clair, contrastant avec le vert foncé des feuilles très découpées.

Hellébore verte (Helleborus viridis) :

Aussi appelée « l’herbe à sétons », cette plante « vétérinaire » contribuait, grâce à ses toxines, à soigner les abcès difficiles. Son utilisation a été arrêtée du fait.. de sa toxicité justement !

Moins haute que la précédente, les fleurs verdâtres sont composées de 5 larges sépales étalées en coupe, les pétales étant très réduits.

Les 5 parties des fruits (follicules) sont prolongées par un bec aigu visible l’été.

Belles observations au Parc national des Pyrénées (sans cueillette bien sûr...)