Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 20/01/2020
Au crépuscule, en lisière de bois, les milans royaux se rassemblent pour passer la nuit ensemble. Certains rapaces sont sédentaires, d’autres sont migrateurs, venant d’Espagne, de Suisse, d’Allemagne… Ce comportement d’hivernage essentiel à la survie de l’espèce et à une bonne reproduction, font des Pyrénées le premier site d’accueil hivernal de l’espèce en France.
Milan royal © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées
Dortoir de milans royaux © Benjamin Lescourret
Milan royal © Patrick Harlé

Samedi 4 et dimanche 5 janvier 2020, le comptage annuel des milans royaux a été réalisé simultanément en Europe.

Des ornithologues bénévoles ou professionnels des différents pays abritant l’espèce se sont mobilisés pour cet inventaire afin d’estimer ses effectifs hivernant et son évolution sur le long terme.

A l’instar des partenaires de ce programme coordonné en France par la LPO mission Rapaces, les gardes-moniteurs du Parc national des Pyrénées ont participé à cet événement ornithologique en vallée d’Aspe.

Le lever du jour, synonyme de départ des dortoirs des milans royaux, est favorable au comptage des effectifs.

Milan royal © C. Cuenin - Parc national des Pyrénées

Ainsi, entre 8h et 9h du matin, postés à proximité des dortoirs d’Osse en Aspe et Bedous, deux gardes-moniteurs du Parc national des Pyrénées, des ornithologues amateurs et des bénévoles notamment du Parc’ours (parc animalier et refuge), ont dénombré les milans royaux hivernant sur les dortoirs de Bedous et d’ose-en-Aspe.

Cinq équipes de deux personnes étaient réparties de part et d’autre la route nationale et communiquaient par radio pour éviter un double comptage des mêmes oiseaux.

188 milans royaux témoignent d’une certaine fidélité au Béarn comme ont pu le constater les gardes-moniteurs du Parc à l’occasion du comptage annuel européen réalisé début janvier.

Le résultat du comptage sur l’ensemble de la chaîne n’est pas encore connu mais il apparait que l’évolution de la population en vallée d’Aspe est légèrement positive sur les dix dernières années.

Vous avez, vous aussi, un rôle à jouer pour la connaissance de cette espèce! Faites part de vos observations de rassemblements de milans royaux à l’adresse mail : aurelie.deseynes@lpo.fr ou au 06.35.21.59.56.

Reconnaître ce "merveilleux voilier d'exploration"

Le milan royal est un rapace diurne très facile à identifier, entre autres grâce à sa longue queue rousse triangulaire, profondément échancrée, typique de l’espèce.

Les ailes sont tricolores dessus avec, au-dessous, deux « tâches » blanches, situées au niveau des poignets sont caractéristiques de l’espèce.

Sa tête est blanchâtre et le plumage brun rouge dessus et roux rayé de brun dessous.