Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 04/04/2019

Bonnes nouvelles !

Un nouveau couple de gypaètes barbus s’est installé cette année en vallée de Luz-Gavarnie et il niche qui plus est.
Un autre niche pour la première fois en vallée d’Aspe.

Cela porte à 17 le nombre de couples reproducteurs au Parc national des Pyrénées, suivis par les gardes-moniteurs du Parc national et les partenaires du Plan national d’actions coordonné par la DREAL-Nouvelle-Aquitaine et animé par la LPO sur le territoire.

 

Côté reproduction:

- mauvaise saison pour le Béarn où la reproduction est catastrophique avec cet unique couple qui poursuit la reproduction sur les 7 couples présents. A ce stade, rien ne permet d’expliquer ce fort taux d’échec.

- en Bigorre, par contre, sur les 10 couples, 7 poursuivent l’élevage de leur jeune.

Des éclosions ont déjà été observées par les gardes-moniteurs. Il n’est pas rare de voir les parents faire d’incessants allers-retours afin de nourrir leur poussin qui, si tout va bien, prendra son envol entre fin juin et mi-août.

Rapace très sensible au dérangement, la quiétude du Gypaète barbu est essentielle durant la saison de reproduction. En cas de dérangement, les adultes abandonneraient le nid, ne laissant aucune chance de survie au poussin. Grâce à la mobilisation et la vigilance des acteurs du ciel, à ce jour, aucun dérangement n’a causé d’échec de reproduction.

 

Retrouvez les actions du Parc national des Pyrénées en faveur du Gypaète barbu