Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 21/08/2020

Découvrez la flore du Parc national des Pyrénées en partenariat avec le Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées

Aconit panaché  © Françoise Laigneau - CBNPMP
Aconit panaché © Françoise Laigneau - CBNPMP

Pouvant mesurer jusqu’à 1 mètre de hauteur, l’Aconit panaché des Pyrénées (Aconitum variegatum subsp. pyrenaicum Vivant) pointe fièrement au-dessus des hautes végétations herbacées.

Entre juillet et septembre, ses fleurs bleu-violacé en forme de casque et son inflorescence en épis, attirent l’attention du randonneur. Mais attention, uniquement avec les yeux car la belle, comme tous les aconits, est hautement toxique : bien que l’on prête des vertus thérapeutiques à certains d’entre eux, ils peuvent surtout provoquer de graves empoisonnements.

Endémique des Pyrénées occidentales françaises et espagnoles, il s’épanouit à l’étage montagnard sur des sols frais, au-delà de 500 mètres d’altitude.

L’Aconit panaché se distingue de l’Aconit napel par ses feuilles moins profondément découpées, avec 3 ou 5 segments dentés en losange ou en triangle.

Protégée à l’échelle de la région ex-Midi-Pyrénées, cette espèce vivace – qui peut vivre plusieurs années – s’avère victime de sa beauté, souvent cueillie, voire arrachée pour devenir plante d’ornement…

Pour rappel, la cueillette d’espèce sauvage est strictement  interdite en zone cœur du Parc national des Pyrénées