Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 19/10/2017
Patrimoines

Dans la continuité des actions menées en direction des personnes en insertion, le Parc national des Pyrénées a entrepris, pour son 50ième anniversaire, deux chantiers d’insertion sociale en partenariat avec la Maison de la Montagne de Pau.

L’un en vallée d’Ossau où un lavoir et un abreuvoir ont été restaurés durant l’été 2017 sur la commune de Bilhères-en-Ossau. L’autre en val d’Azun suite aux sollicitations du SIVOM de Labat de Bun, propriétaire des lieux et gestionnaire des estives, auprès du Parc national afin d’étudier la possibilité de réhabiliter certains sites pastoraux.

© E. Daunes - Parc national des Pyrénées

Fin septembre 2017, un chantier de restauration courant sur deux années  a débuté en vue de la restauration de la Toue de Cétira détruite en mars 2009 par une avalanche (souvenir tiré des carnets de terrain de Franck Mabrut, chef du secteur d’Azun au Parc national), et du site pastoral du Liantran.

Ce programme de réhabilitation du patrimoine pyrénéen a pris la forme d’un chantier d’insertion mené en partenariat avec la Maison de la montagne (Pau). Expérimentés depuis plusieurs années, les chantiers d’insertion répondent à un véritable besoin d’accompagnement des jeunes en difficultés d’insertion sociale et professionnelle.

Participer à un projet de ce type, c’est à la fois retrouver un objectif et une activité régulière, gagner en expérience professionnelle et être rémunéré, apprendre et se former aux métiers du bâtiment, s’ouvrir aux autres et vivre une expérience humaine forte.

C’est ainsi  trois jeunes palois en recherche d’une nouvelle orientation professionnelle, ont participé à ce chantier d’insertion à 1 600 mètres d’altitude.

A raison de trois jours par semaine durant trois semaines, Maël, éducateur de la Maison de la montagne, encadra Ismaël, Saad et Ahmed afin de remonter les murs effondrés, comme à l’existant (technique de construction en pierre sèche), installer une porte en bois et réaliser un sol empierré à l’intérieur de cet abri pastoral.

Comme se confiera Ismaël : « Après quelques années au poste de mécanicien, je souhaite me diriger vers une nouvelle orientation professionnelle. J’ai souhaité participer à ce chantier afin d'acquérir une nouvelle expérience professionnelle mais aussi pour vivre en communauté, sous la tente (et sans réseau téléphonique...), en altitude. Moi qui aime la montagne et la pratique de l'escalade, c’est un plaisir". Peut-être vers un nouveau métier...

En 2018, débutera la réhabilitation du site pastorale du Liantran. L’importance du site a conduit à faire le choix de la restauration d’une cabane, d’un enclos, d’un leytè et d’une toue.

Retrouvez en photos, le travail sur le terrain à l'occasion de ce chantier de restauration: https://myalbum.com/album/6wrsGstQVrfH

Contribuez à préserver le patrimoine pyrénéen

Amoureux des Pyrénées, sensible à sa richesse patrimoniale et soucieux de la préservation de son patrimoine bâti, devenez mécène de ce projet humain et patrimonial en réalisant un don sur  https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/site-pastoral-du-liantr...

Avec la Fondation du patrimoine, premier organisme privé reconnu d’utilité publique dédié à la sauvegarde du patrimoine de proximité, vous contribuez activement à sa sauvegarde et sa valorisation.

Votre don ouvre droit à une importante réduction fiscale : 66% en réduction de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Par exemple, un don de 100 € vous revient en réalité à 34 € et vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 €.

 

Les partenaires financiers du programme de réhabilitation :

Parc national des Pyrénées via les fonds de la Convention inter Régionale du massif Pyrénées :

Ville de Pau par le biais du Fond interministériel de prévention de la délinquance :

Fondation du Patrimoine :

Etat via un emploi aidé :

SIVOM de Labat de Bun :

Objectif de la collecte via l’appel à souscription :

14 955 €

 

  4 000 €

20 000 €

    900 €

1 835€

5 000 €