Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 10/02/2020

Qui n’a jamais tenté de reconnaître l’auteur d’une empreinte dans la neige ?

 

Pour déterminer l’animal qui est passé avant vous, il vous faut suivre quelques règles simples :

- Observez l’aspect général de la trace, le nombre, la forme et la position des doigts, pelotes, sabots ou encore griffes sachant que tout ne s’imprime pas forcément ;
- Mesurez l’empreinte, sa longueur, sa largeur. Attention, l’âge et l’allure de l’animal entraînent des spécificités.

Si vous photographiez une empreinte, mettez à sa hauteur un repère de taille (pied, bâton de randonnée…).

Et si vous n’y arrivez pas… laissez votre imagination vous conter une histoire...

Deux photos vous permettront d’observer le détail d’une empreinte et la voie laissée par l’animal à identifier.

Données : « Guide des traces d’animaux » P. Bang et P. Dahlström Editions Delachaux et Niestlé

 Empreintes de Loutre © F. Soubielle - Parc national des Pyrénées
 Empreintes de Loutre © E. Florence - Parc national des Pyrénées

 

Empreintes de la Loutre

L’empreinte de la Loutre est reconnaissable à ses 5 doigts et la palmure qui les reunit. La trace de la patte antérieure est presque ronde et mesure 6/7 cm de long sur 6 de large. Les traces de griffes sont souvent petites et peu visibles. L’empreinte de la patte postérieure est plus longue que celle de la patte antérieure, entre 6 à 9 cm.

La plupart du temps bondissant, la Loutre laisse quatre empreintes disposées en oblique les unes par rapport aux autres.

Si la couche de neige est épaisse et molle, le corps laisse un sillon car les pattes sont très courtes. On y observe les trous des empreintes déposées à intervalles relativement bref. La queue laisse souvent une trace dans la neige (photo).

Empreintes du Chat forestier © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées
Empreintes du Chat forestier © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées

 

Empreintes du Chat forestier

L’empreinte et la voie du Chat forestier ressemblent fortement à celles du chat domestique. Avec  4cm de long et 3,5 cm de large, l’empreinte malgré tout est plus grande et plus large. L’analyse du contexte et de l’environnement contribuent à l’attribution de l’empreinte au Chat domestique ou au Chat forestier.

Le Chat forestier possède 4 doigts aux pattes postérieures et 5 doigts aux pattes antérieures mais le doigt interne est situé très au-dessus de fait il ne laisse pas de trace.

Les 4 pelotes digitales et une grande pelote centrale triangulaires laissent une empreinte au contour presque rond. Les griffes étant rétractées lors de la marche, elles n’apparaissent pas au sol.

Au pas dans la neige, l’empreinte de la patte postérieure recouvre celle de la patte antérieure. Au trot, la patte postérieure se pose dans la patte antérieure. Le rendu visuel des empreintes est donc sensiblement identique dans la neige.

La largeur de la voie est si faible que les empreintes se trouvent presque sur une même ligne.

 

Empreintes de l’Ours brun

Les pattes de l’Ours brun ont 5 doigts dotés de longues griffes. Entre les 5 grandes pelotes digitales et la pelote plantaire, on distingue un bourrelet formé par le creux qui se trouve devant la paume.

L’empreinte de la patte antérieure est courte ( jusqu’à 28cm) et large (jusqu’à 21cm) car l’Ours s’appuie principalement sur elle.
L’empreinte de la patte postérieure rappelle celle d’un grand pied humain nu. D’où l’un des surnoms donné à l’Ours : "lou pedescaous" ou le va-nu-pied…

Le premier doigt (gros orteil) est le plus petit et le plus court chez l’Ours. Elle peut mesurer 30 cm de long et 17 de large.

L’Ours brun place la patte postérieure bien en avant de la patte antérieure. Les empreintes sont souvent disposées de façon plus ou moins oblique par rapport au sens de déplacement : l’Ours marche « les pieds en dedans ».
L'écartement entre les deux pattes dans le sens de la largeur est de 25 à 30 com.

Empreintes de l'ours brun Canelitto en 2010 © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées
Empreintes de l'ours brun Canelitto en 2010 © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées

 

Empreintes du Grand tétras

Le Grand tétras, comme tous les autres Gallinacés, passe la plus grande partie de sa vie au sol (nidification, alimentation…). Il a les pattes robustes d’oiseaux marcheurs.

Son empreinte est imposante, 10 à 11 cm de long et 8 à 9 cm de large. Celle de la poule est plus petite.

Les 3 doigts antérieurs sont particulièrement forts et se terminent par des griffes émoussées, utilisées pour gratter la terre à la recherche de nourriture.
Les 2 doigts externes positionnés à 90 degrés, sont fortement écartés. Très court, le doigt postérieur ne laisse que la trace de sa griffe dans la neige.

Peu de vol pour le Grand tétras, en marchant ou en courant, sa piste a l’aspect d’une ligne sinueuse.

Empreintes du Grand tétras © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées
Empreintes du Grand tétras © J. Démoulin - Parc national des Pyrénées

 

Empreintes du Lièvre brun

Le lièvre a 5 doigts aux pattes antérieures mais le doigt interne est court et ne laisse pas souvent de trace. Les pattes postérieures, plus fines et allongées, comptent 4 doigts.

Tous les doigts ont des griffes minces, égales et visibles sur une empreinte.

L’empreinte a une forme pointue caractéristique.

La trace de la patte antérieure mesure environ 5cm et 3cm de large, celle de la patte postérieure mesure 6 cm de long et 3,5 cm de large. Sur la neige, ses dimensions peuvent être supérieures : une partie de la face plantaire peut s’imprimer, écartement des doigts plus importants…

Bondissant et galopant, la voie du Lièvre est facilement reconnaissable.

Chaque voie se compose de quatre empreintes : à l’arrière les deux courtes empreintes sont celles des pattes antérieures, décalées l’une par rapport à l’autre mais presque sur la même ligne. Plus en avant et presque sur une même ligne, deux empreintes plus longues ont été laissées par les pattes postérieures.

Sur cette photo, le lièvre vient donc vers le photographe.

Empreintes de Lièvre © H. Pont - Parc national des Pyrénées
Empreintes de Lièvre © J. Démoulin - Parc national des Pyrénées