Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 29/05/2019
Institutionnel

Votez pour la préservation de la biodiversité nocturne

Petit rhinolophe sur les hauteurs de Cauterets @ T. Friedrich

 

A l’automne 2018, la Région Occitanie a lancé les Trophées pour la biodiversité, un concours dont l’objectif est de récompenser les acteurs du territoire qui contribuent, via leurs activités professionnelles, à préserver et valoriser la biodiversité en Occitanie.

Décernez votre voix pour votre coup de cœur citoyen et pourquoi pas, le programme novateur du Parc national des Pyrénées consistant à Identifier les trames sombres sur le Parc national des Pyrénées en votant sur la plateforme des Trophées de la biodiversité

Une inscription rapide et gratuite sur la platefrome de la région Occitanie est nécessaire

 

L’action du Parc national des Pyrénées :

Le Parc national s'est engagé dans l'identification d'une trame sombre pour préserver les déplacements des espèces vivant de nuit. 40 % de la lumière des éclairages publics se dispersent vers le ciel et entraîne une pollution lumineuse. Or, 30 % des vertébrés et 60 % des invertébrés sont nocturnes et peuvent être impactés par cette lumière qui modifie l'alternance naturelle du jour et de la nuit et perturbe la migration, la reproduction, la chasse...

Dans le cadre de la Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi de Bigorre (RICE), le Parc national des Pyrénées s'engage à préserver la biodiversité nocturne via l'identification de ce réseau formé de continuités écologiques faiblement impactées par la pollution lumineuse et dans lesquelles les espèces peuvent librement circuler.

Les déplacements de chauves-souris (petits et grands rhinolophes et famille des Murins) sensibles à la lumière ont ainsi été étudiés en utilisant des batbox (enregistreurs de sons). Un seuil de pollution lumineuse a été défini, à partir duquel la lumière constituerait un obstacle infranchissable limitant les déplacements des chauves-souris. Ce seuil a ensuite été pris en compte dans la caractérisation des réservoirs et corridors écologiques. Il permet également de cibler des opérations de conversion d'éclairage ou de changement de pratique (extinction) pour préserver la faune nocturne.