Parc national des Pyrénées
-A +A
Share
Le 13/03/2017
Faune

Février bleu : vols de palombes en Val d'Azun, par Laurent Nédélec

 

Le pigeon ramier, communément appelé palombe, trouve en Val d’Azun une terre de prédilection lors de la migration mais aussi de l'hivernage. Des centaines de palombes sont là depuis des semaines, pour profiter de l'abondance des faînes (année exceptionnelle) dans les hêtraies du Val d'Azun.

Oiseaux les plus répandus et abondants en Europe (entre 5 à 10 millions d’hivernants en France dont 3 à 6 millions de nicheurs étrangers), un million d’entre eux, sédentaires ou migrateurs, se regroupent dans les dortoirs du Sud-Ouest.

Leurs migrations suivent des routes bien définies, stationnant pendant plusieurs jours en différents points. S’ils sont fidèles à leurs lieux de nidification et de reproduction, les oiseaux ne le sont toutefois pas à leurs lieux d’hivernage.

Oiseau corpulent reconnaissable à sa tâche blanche sur le côté du cou et, en vol, à la barre blanche qui traverse le dessus de l’aile, le mythique oiseau bleu ne vole pas à très haute altitude hormis lorsqu’il franchit les cols pyrénéens. Il lui arrive alors de monter jusqu’à 2000 ou 2500 mètres d’altitude.

La palombe vole entre 50 et 60 km/h avec des pointes plus importantes grâce au vent.

Bon vol jolies palombes. Vous êtes plusieurs milliers actuellement à nous ravir de vos danses collectives en Val d’Azun !

Images réalisées en val d’Azun, semaine du 20 février 2017 par Laurent Nédélec, garde-moniteur du Parc national des Pyrénées.