Parc national des Pyrénées
-A +A
Share

Réserve naturelle nationale du Néouvielle

Créée en 1968 dans sa forme actuelle, la Réserve Naturelle Nationale du Néouvielle (RNNN) est l’une des premières réserves naturelles de France.

Déjà en 1922, la fondation d’un laboratoire de biologie (actuel bâtiment d’accueil de la réserve) confirme l’intérêt scientifique du site du Néouvielle. Grâce à l’action des professeurs Chouard et Bressou, « pères de la Réserve », la Réserve naturelle nationale du Néouvielle « nait » en 1936. La Société d’acclimatation de France louera à la commune de Vielle-Aure, et administrera alors les 2 313 hectares de la Réserve. En 1968, l’Etat prend le relais et par décret ministériel, crée officiellement la Réserve naturelle nationale du Néouvielle. Sa gestion en est confiée au Parc national des Pyrénées.

Carte de localisation de la réserve naturelle nationale du Néouvielle

S’étageant entre 1 800 et 3 091 mètres, la réserve du Néouvielle  est une « montagne au cœur des Pyrénées », une barrière granitique imposante entre la vallée des gaves et la vallée des Nestes.

Les glaciers du Quaternaire y ont façonné le paysage. La glace a sculpté le granite en cirques à fond plat séparés par des arêtes en "chenille". Elle y a creusé les lacs et déposé les moraines. La Réserve est reconnue pour ses lacs, 70 ! Les plus grands, les lacs d’Aubert et d’Aumar, sont des lacs de barrage tandis que les Laquettes sont un ensemble de petits lacs. Des lacs de plus petite taille sont souvent entourés de zones humides et tourbières.

D’une exposition générale orientée au sud et à l’abri d’une haute crête, du pic de la Munia à l’Arbizon, la réserve naturelle est  sous l’influence des domaines atlantique, méditerranéen et continental. Son micro climat plus chaud et plus sec  lui confère un étagement de la végétation plus élevé qu’alentours.

Royaume du pin à crochets qui s’y déploie jusqu’à 2 800 mètres d’altitude, avec ses landes à rhododendron, ses pelouses alpines, tourbières et zones humides, la réserve naturelle est un florilège de paysages et d’habitats. Une biodiversité luxuriante s’y épanouit. La flore ne compte pas moins de 1 250 plantes vasculaires dont la subulaire aquatique, l’Androsace des Pyrénées…  La faune, 180 espèces dont l’Alyte qui peut rester en larve durant 10 ans, le Desman des Pyrénées, le Grand tétras, l’Isard… L’omniprésence des milieux aquatiques permet l’observation de 571 espèces d’algues et de deux tiers des espèces françaises de sphaignes.

Aux paysages façonnés par le pastoralisme, l’exploitation forestière et l’hydroélectricité, la Réserve naturelle nationale du Néouvielle est aujourd’hui le site d’une importante activité touristique de découverte par les randonneurs.  

Androsace pyrenaica  © CBNPMP
Pin à crochets dans la réserve naturelle naturelle du Néouvielle © C. Bapt
Subularia aquatica, étang du comte © CBNPMP

La réglementation de la réserve naturelle nationale du Néouvielle

Interdiction : PICTOGRAMMES A VENIR

 

Réglementation :

- Pêche (wallon d'Estibère, Gourg de Rabas)

- Travaux

- Circulation / Stationnement

La Réserve naturelle nationale du Néouvielle

Mosaïque d’habitats, la réserve naturelle nationale du Néouvielle est reconnue par le monde scientifique pour sa richesse naturaliste et notamment ses milieux aquatiques.

Les suivis réalisés au sein de la Réserve naturelle nationale du Néouvielle par le Parc national des Pyrénées et/ ou ses partenaires :

Suivi de la subulaire aquatique  www.pyrenees-parcnational.fr/fr/des-actions/connaitre-et-proteger-les-pa...

Suivi et mis en défens (ie. protection) des tourbières http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/des-actions/connaitre-et-proteger...

Suivi de l’Androsace des Pyrénées http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/des-connaissances/le-patrimoine-n...

Suivi des lacs d’altitude sur le lac d’Aumar (programme Lacs sentinelles) http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/des-actions/connaitre-et-proteger...

Suivi du Lézard de Bonal

Suivi de la subulaire aquatique dans la réserve naturelle nationale du Néouvielle © laboratoire edb - université Paul Sabatier
Lac de Boudigues, vallon d'Estibère © O. Jupille - Parc national des Pyrénées
Tourbière © G. Besson - Parc national des Pyrénées