Parc national des Pyrénées
-A +A
Share

Lobaria (type foliacé)

Lobaria pulmonia © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées
Lobaria pulmonia © L. Nédélec - Parc national des Pyrénées

Identification

Grands lichens facilement identifiables à l’œil, en forme de feuille découpée, étalée et munie de lobes, ils peuvent former des rosettes ayant jusqu’à 40 cm de diamètre. A l’état humide, leur couleur peut-être vert brillant si c’est une algue verte qu’ils hébergent dans la symbiose avec le champignon, tandis qu’ils prennent une teinte gris bleuté (Lobaria scrobiculata) s’il s’agit d’une algue bleue (cyanobactérie).

Leur surface est souvent pourvue de fossettes caractéristiques. Elle peut-être recouverte aussi par endroit de granules poudreuses (isidies et soralies). On y remarque aussi des disques bruns saillants (apothécies) qui renferment d’innombrables spores. Leur face inférieure est munie de poils courts, denses, bruns, entre lesquels émergent des bosses nues. Lobaria amplissima illustre une association à trois entre le champignon, l’algue verte et la cyanobactérie (céphalodie) qui fixe l’azote athmosphérique.    

Habitat et préservation

On les observe principalement sur les troncs de feuillu et résineux surtout des vieilles forêts, quelquefois sur roche moussue, avec une forte humidité athmosphérique et un air non pollué. En effet ils sont parmi les lichens les plus exigeants en matière de qualité de l’air (faible taux de dioxyde de souffre notamment). En bons épiphytes, ils se nourissent des apports athmosphériques plutôt que de leur support. Avec une croissance lente, de l’ordre de quelques millimètres par an, ils témoignent aussi d’une longue continuité écologique. 

Où les observer

Dans les nombreuses hétraies-sapinières humides du Parc National, à l’étage montagnard (900-1600 m), excepté pour Lobaria virens, cantonné à l’étage collinéen.

Utilisations

Indicateurs de la qualité de l’air et de vieilles forêts. Lobaria pulmonaria encore utilisé en homéopathie pour soigner la toux. Ses propriétés tinctoriales permettent de teindre la laine en brun.