Parc national des Pyrénées
-A +A
Share

Vautour fauve

Vautour fauve © C. Cuenin - Parc national des Pyrénées
Vautour fauve © C. Cuenin - Parc national des Pyrénées
Nom scientifique : Gyps fulvus

Identification

Le Vautour fauve est un des plus grands rapaces de France, aisément identifiable par son vol plané lent, souvent en rond. Ses ailes sont longues et larges, et sa queue courte, carrée et sombre. Il porte une collerette blanchâtre, marron quand il est jeune. Son plumage est de couleur fauve, et sa tête entièrement couverte d’un duvet blanc. Son poids varie de 6 à 10kg, et son envergure atteint les 280 cm.

Habitat

Le Vautour fauve niche dans les falaises, entre 200 et 1 600 mètres d’altitude. Quelques nids ont été observés à l’altitude record de 2 200 mètres. Les nids, regroupés en colonies, sont situés dans des falaises dans la partie la plus haute et pentue, les oiseaux bénéficiant ainsi de bonnes conditions thermiques pour s’envoler et gagner de l’altitude. De là, ils planent sur les vastes étendues d’estives qui entourent leurs colonies.

Comportement

Même si, parfois, certains couples sont isolés, la très grande majorité des oiseaux nichent en colonies, atteignant parfois plus de 100 couples. De là, les oiseaux s’envolent pour aller chercher leur nourriture jusqu’à plus de 20-30 km de distance. Les oiseaux planent haut dans le ciel, et scrutent le sol tout en restant attentifs aux autres congénères en vol, tous à la recherche de carcasses. Souvent les oiseaux ont un circuit, les amenant à survoler des zones où ils savent trouver à manger (points de dépôt de carcasses, zones d’équarrissage …), allant jusqu’à faire plus de 60-80 km par jour pour prospecter. Une partie des vautours fauves du Parc national va manger chaque jour en Espagne sur les zones de nourrissage. A leur maturité, les jeunes partent en dispersion, parfois très loin (des individus bagués dans les Pyrénées ont été observés à la frontière Italie-Autriche, d’autres au Maroc) pendant 3-4 ans, revenant majoritairement s’installer près de leurs zones de naissance.

Régime alimentaire

Espèce nécrophage, le Vautour fauve se nourrit quasi-exclusivement de bêtes mortes telles que moutons, vaches et chèvres qu’il trouve dans les estives, mais aussi d’animaux sauvages. Sa vue perçante lui permet de repérer les cadavres à haute altitude. De par sa présence, le Vautour fauve contribue à l’élimination des carcasses en montagne.

Cycle de vie

Chaque couple de Vautour fauve pond un œuf par an, en janvier-février, qui donne naissance, environ deux mois après, à un jeune que ses parents élèvent en lui régurgitant de la nourriture au nid. Son premier vol aura lieu en juillet – août. L’automne venu, commence alors pour lui une migration de 3 ou 4 ans qui le mène dans le sud de l’Espagne ou en Afrique. Le Vautour fauve reviendra ensuite vers les Pyrénées s’installer généralement près de sa colonie de naissance, même si certains iront s’installer dans des colonies italiennes, cévenoles ou alpines. Un oiseau peut vivre plus de 30-40 ans.

Préservation

On recense aujourd’hui plus de 340 couples sur le Parc national des Pyrénées et près de 800 couples sont présents dans les Pyrénées françaises. Depuis 1993, un programme de baguage de jeunes vautours permet d’obtenir des renseignements intéressants sur la croissance des jeunes, leur départ du nid et leur comportement migratoire. Les relations de l’espèce avec le bétail présent en estives font aussi l’objet d’une surveillance par le Parc national.

Comment l'observer ?

Le plus souvent, vous le repèrerez par ses cercles au sommet de crêtes et pics, entouré de congénères, gagnant de la hauteur pour ensuite descendre vers les estives et les survoler. Qu’une ombre fuse au sol, masquant fugitivement le soleil … cela sera dans la majorité des cas un vautour fauve en descente rapide.


Découvrez en images, les vautours fauves au nid.

Découvrez en images le Vautour fauve, nettoyeur naturel.